Des nouvelles de la ferme (suite à l’affaire Lubrizol)…

Message du 14/10/2019 de Sophie et Cédric, nos agriculteurs des Jardins d’Héricourt :

Bonjours à tous,

Des nouvelles depuis l’affaire Lubrizol. Cela fait deux semaines maintenant que les livraisons sont perturbées à cause de l’arreté préféctoral en lien avec l’incendie de Rouen.

Il est essentiel que nous gardions un lien et que l’on communique sur tout ce que nous avons fait depuis ces deux dernières semaines.

Nous avons tenu à maintenir les livraisons en partageant l’entiereté de nos récoltes à nos AMAP. Nous avons du décaller les nouveaux contrats car notre production sous abrit n’est pas assez conséquente pour satisfaire plus de monde qu’avant le sinistre Lubrizol et nous ne voulions pas vous décevoir.

L’un de nos client en Ruche a ouvert une cagnotte en soutiens https://onparticipe.fr/cagnottes/2QUQVEGA

J’ai choisi de vous relater sous forme de chronologie ce que nous avons fait depuis le 30/09 et les avancées du dossier sous ses différentes dimensions.

Le 30/09 Arrêté préféctoral nous interdisant la commercialisation de nos produits.

Le 01/10 Réunion avec le préfêt de l’oise pour nous exposer la situation de mesure de protection et de consignation des productions animales et végétales. Requête de notre part pour nos légumes cultivés sous abri. Analyse des fumées afin d’identifier les polluants présents. Prélévements par les autorités d’échantillons de végétaux et sols dans les territoires concernés.
Arrêt de nos deux contrats saisonniers. Passage en activité partielle de nos 3 CDI.

Le 02/10 modification de l’arrêté, autorisation de vendre les légumes cultivés sous abri.

Le 04/10 Prélevement par des agents de la préfecture des échantillons de nos légumes de plein champ (3kg de choux et 3 kg de courgettes envoyés à Nantes, Bordeaux, Paris). L’agent nous prévient que nous n’aurons probablement jamais accès aux résultats de nos échantillons. Que nous serons juste informés de la levée ou de la poursuite de l’arrêté préféctoral.

Le 04/10 Réunion entre agriculteurs avec les agents de la préfecture et les syndicats agricoles concernés par l’arrêté afin que chacun expose les conséquences de l’arrêté préféctoral sur son activité (perte de clientelle, perte de chiffre d’affaire, perte de production, licenciement ou mise en activité partielle des salariés, évacuation des denrées contaminées comme le lait…)

Nous n’avons à ce jour aucune information concernant les analyses effectuées par les autorités compétentes sur les territoires touchés ni sur notre exploitation.

Le 11/10 Réunion entre agriculteurs avec les agents de la préfecture et les syndicats agricoles afin de discuter de nos besoins en indemnisation. De la particularité de notre exploitation et défendre nos intérêts car nous sommes une petite exploitation peu mécanisée nécessitant beaucoup de main d’oeuvre. Nous travaillons exclusivement en circuit court. La barême d’indemnisation est établit à l’hectare, sur la base des exploitations agricoles mécanisées. Nous trouvons injuste d’être indemnisé sur ces bases. Notre centre de comptabilité nous appui pour faire valoir une majoration du barème d’indemnisation pour les maraîchers.

Nous sommes toujours dans l’attente de la levée de l’arrêté préféctoral et n’avons aucune indication de sa durée.
La presse disait que les résultats devaient arriver en fin de semaine dernière. L’ANSES (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail) doit rédiger son rapport, le remettre au ministre pour que les décisions soient prises.

Nous attendons avec impatience de pouvoir vous livrer tous nos bons légumes qui attendent au champ !

Distribution du mardi 08/10 maintenue

Une partie de la production de la ferme étant encore immobilisée (légumes de plein champ) du fait de l’arrêté préfectoral, il y aura moins de légumes qu’en temps normal.

Distribution du mardi 01/10 annulée : message de la ferme

Message de la part de Sophie et Cédric :

« Suite à l’incendie de l’usine pétrochimique de Rouen, un arrêté préfectoral nous interdit de vendre nos légumes. Cet arrêté sera levé dès réception des analyses d’échantillons. Une réunion a lieu cet après-midi et nous aurons des réponses quant à la commercialisation possible ou non de nos légumes cultivés sous abri pour lesquels nous demandons une dérogation. Nous n’avons pas constaté de dépôts de suie sur nos véhicules, serres ou habitation. Les flaques d’eau sont claires et il n’y a aucun dépôt sur nos légumes. Néanmoins, nous devons respecter cet arrêté et patientons jusque-là. Nous n’annulons qu’en dernière minute dans l’espoir que cet arrêté soit enfin levé. Demain, il n’y aura donc pas de distribution à Ménilmontant. Nous restons transparents et ne manquerons pas de vous informer de la suite de cet événement. »

Recette de la semaine : houmous à la betterave

Ingrédients : 100g de betterave cuite, 400g de pois chiches en boite, 60ml huile d’olive, 3 cs de jus de citron, 1cc de coriandre en poudre, 1 grosse pincée de sel.
Cuire la betterave 30 minutes sous pression à la cocotte puis peler et la hacher grossièrement.
Égoutter et rincer les pois chiches.
Verser tous les ingrédients dans le blinder et mixer jusqu’à l’obtention d’une texture lisse.
Dégustez avec des tortillas!

Des nouvelles de la Ferme…

Message de Sophie et Cédric, nos agriculteurs des Jardins d’Héricourt :

Bonjour chers Amapiens,

Des nouvelles de la ferme en cette rentrée. Depuis notre installation nous avons parcouru du chemin.

Sur la ferme, nous avons bien déblayé les abords des bâtiments, débroussaillé et vidé les bâtiments afin de pouvoir y stocker nos légumes cet hiver en silo. Il s’agit de la constitution de cellules grâce à des palettes dans lesquelles nous allons stocker les légumes en filet que nous recouvrirons de sable pour les protéger des maladies et des insectes ou rongeurs. Puis nous mettrons un voile et de la paille sur le dessus afin de protéger du froid. Cette méthode ancestrale ne consomme pas d’énergie mais exige beaucoup de temps de mise en place, de la surveillance, bref c’est assez technique ! Nous sommes rassurés quant au stockage de nos légumes pour cet hiver. Encore quelques efforts à fournir pour finir de réparer les bâtiments.
En ce mois de septembre, nous allons être très chargés en travail : beaucoup de plantations au programme ! Il faut retirer les cultures terminées, travailler le sol, préparer les planches et faire des faux semis pour limiter l’invasion par les mauvaises herbes. Cela consiste à travailler le terrain, le laisser reposer et laisser lever les mauvaises herbes puis retravailler le terrain pour enlever ces mauvaises herbes, remonter d’autres graines qui vont lever à leur tour… Cela permet d’enlever une bonne partie des plantes « indésirables » et limiter par la suite les travaux de désherbage. Puis enfin nous pourrons pailler et planter. De nombreuses heures devant nous.

Cet été a été difficile. Les pics de chaleurs ont laissé des traces sur les cultures sous abri. Malgré l’aération maximale et l’ombrage des serres, les températures ont dépassé les 50°C à cause de l’absence de vent. La chaleur nous a occasionné des pertes conséquentes sur les tomates, les haricots et poivrons qui ont cuit dans les tunnels, brulés par le soleil et qui ont pour certains développé le bout noir, les rendant non commercialisables. Voila pourquoi en cette fin d’été, vous n’avez pu être très gâtés en tomates. La chaleur a aussi eu un impact sur des cultures comme les fenouils qui sont montés avec la chaleur. Beaucoup de problèmes avec les rongeurs aussi et certains insectes. C’est aussi l’adaptation à notre exploitation avec certaines découvertes pas toujours réjouissantes…
La sécheresse impacte les rendements, il a fallu irriguer un peu mais ça ne remplace pas la pluie ! Nous utilisons des tuyaux goutte à goutte qui apportent l’eau directement sur la terre ainsi les feuilles ne sont pas mouillées (moins de maladies et d’évaporation), nous utilisons des programmateurs pour maitriser la consommation d’eau et irriguer la nuit. Notre terre argileuse conserve bien l’eau, donc nous nous en sortons plutôt bien pour les cultures de plein air. La récolte des courgettes est très bonne, celle des courges s’annonce prometteuse !

C’est une aventure intense dans laquelle nous sommes investis pour vous fournir des légumes sains et produits dans le respect du sol et des personnes qui le cultive. Nos efforts sont récompensés, quoique pas toujours… mais en général, plutôt oui, disons qu’il faut être patient! La nature nous rappelle chaque année que c’est elle qui décide et que c’est à nous de nous adapter …
Voila pour ce qui est des nouvelles de ce trimestre. Nous esperons malgré cela vous satisfaire par nos produits et faisons notre possible pour communiquer avec vous sur ce qui se passe à la ferme.
Bonne rentrée et à bientôt.

Sophie et Cédric Boutillier.
Maraîchage biologique

Recette de la semaine : Verrine courgette jambon

Ingrédients : 600g de courgettes, 2 oignons cebette ciselés, 50g de fromage frais, 1 gousse d’ail, 2 tranches de jambon, 20cl d’eau, huile d’olive, sel, poivre.

Emincer les courgettes, l’ail, les oignons cébette avec les fanes. Les faire revenir avec de l’huile d’olive. Ajouter 20 cl d’eau pour terminer la cuisson, le sel, le poivre. Laisser mijoter 5 minutes.

Pendant ce temps, émincer le jambon et le faire revenir un peu à la poële afin qu’il soit un peu croustillant. Egoutter les courgettes et réserver le jus de cuisson. Mixer les courgettes avec le fromage frais et ajouter un peu de jus de cuisson si c’est trop épais.

Servir en verrine cette crême de courgettes avec le jambon croustillant par-dessus et un gressin !